Pensée du jour 2212

« Quand tout le monde commande, personne n’obéit. »

« Les noms sont comme les parures, qui écrasent les unes et que les autres rehaussent. »

« Je suis à vous comme si mon cœur battait dans votre poitrine. »

« La jalousie de celles qui aiment profondément ne se trompe guère. Il est en elles un instinct subtil et sûr qui leur désigne la rivale préférée. »

« Mon passé est un abîme, mon présent un poème, mon avenir une vapeur ! »

« Il ne faut point juger les fous à l’aide de la loi qui régit les sages. »

(Paul Féval)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :