Pensée du jour 2257

« La vie ordinaire est celle d’un individu continuellement aspiré. Je suis aspiré par mes pensées, par mes souvenirs, mes désirs, mes sensations. Par le beefsteak que je mange, la cigarette que je fume, l’amour que je fais… »

« Il n’y a ni Russes, ni Anglais, ni juifs, ni chrétiens. Il n’y a que des hommes poursuivant un même but, devenir capable d’être. »

« Une infime partie des hommes sont parvenus à avoir une âme. »

« Vous ne pouvez pas avoir de pain sans cuisson : la connaissance est l’eau, le corps est la farine et l’émotion – souffrir, c’est le feu. »

« L’homme vit dans un monde subjectif de j’aime, je n’aime pas, cela me plaît, cela ne me plaît pas, j’ai envie, je n’ai pas envie, c’est-à-dire un monde fait de ce qu’il croit aimer ou ne pas aimer, désirer ou ne pas désirer. Il ne voit pas le monde réel. Le monde réel lui est caché par le mur de son imagination. Il vit dans le sommeil. Il dort. Et ce qu’il appelle sa conscience lucide n’est que sommeil et un sommeil beaucoup plus dangereux que son sommeil de la nuit, dans son lit. »

« Ce qui rassasie l’homme, ce n’est pas la quantité de nourriture. C’est l’absence d’avidité. »

(Georges Ivanovitch Gurdjieff)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :