Pensée du jour 2944

« Écrire, c’est rester sur le qui-vive. »

« On ne résiste pas à l’envie d’être à jamais jeune. »

« Je n’ai jamais eu de montre de poignet : d’ailleurs je n’aime pas sentir la journée passer comme cela dans une aiguillée de vie, battre comme un cœur, vivre sur moi en parasite ; qu’elle soit en dehors, je préfère. Je n’ai pas besoin de savoir l’heure, l’heure des autres. »

« Le tout est d’approfondir, même un murmure. »

« J’ai essayé de parler de ma vie plus vraie que naturelle et j’en suis mort. »

« Adieu poète ! Il faut que les mots enterrent les mots. »

(Jean Cayrol)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :