Pensée du jour 3152

« On adore Bach, et on croit en lui, sans supposer un instant que sa divinité puisse jamais être mise en question ; un hérétique ferait horreur, il est même défendu d’en parler. Bach, c’est Bach, comme Dieu c’est Dieu. »

« Beethoven avait écrit déjà huit symphonies avant celle-ci. Pour aller au-delà du point où il était alors parvenu à l’aide des seules ressources de l’instrumentation, quels moyens lui restaient ? L’adjonction des voix aux instruments. »

« Il faut de toute nécessité que le virtuose s’efface devant le compositeur comme fait l’orchestre dans les symphonies. »

« Le morceau le plus applaudi passe toujours pour le plus beau. »

« Et nous boirons à nos maîtresses – Dans les crânes de nos amants. »

« Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu’il tue ses élèves. »

(Hector Berlioz)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :