Au jour le jour : A table !

juillet 2, 2020

Une rencontre récente comme on en fait tous les jours par l’intermédiaire du Blog : celle-ci est précieuse et riche par la diversité de ses talents, Francine Hamelin, écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète (rien que ça !), que je soupçonne d’être Québécoise (elle me le confirmera !) Allez faire un tour sur son Blog (voir dans les Blogroll) ça vaut le coup d’œil et d’oreille ! En attendant une petite chanson pas triste et édifiante de cette artiste très attachante.

https://lenversdesjours.wordpress.com/2020/05/09/a-table-reprise-2/


Au jour le jour : Le petit Jésus…

juin 13, 2020

Vous la connaissez cette expression « Le petit Jésus en culotte de velours » ?

Bien étrange cette expression qui ravira nos petits enfants qui dénichent avec Mamie les expressions françaises sans queue ni tête.

Cependant, pour beaucoup, elle évoque une sensation absolument délicieuse, soit pour un moment attendu dont on se délecte, soit pour un moment succulent au sens strict … Un « met » qui ravit nos papilles, comme chacun sait, en or.

Bouzou qui, il faut bien l’avouer, ne fait pas souvent les courses alimentaires, a découvert un nouveau magasin « Grand Frais ».

Nous voici donc en expédition, il y a deux jours, à 3 km pour le « GF », tout neuf !

Il faut dire que, dès l’arrivée, l’accueil et la surface ont tout pour séduire. Propres et des produits vraiment frais, donc une enseigne au nom mérité ! Provenances plutôt françaises quand bien entendu les produits le permettent. Bon, je ne vais pas faire plus de pub… Cette petite surface nous a plu.

Aujourd’hui, une nouvelle occasion de mise à profit de l’exploitation de ces emplettes…

Cela pour dire que « l’Homme-Ménager » spécialiste en carottes-navets-champignons et autres oignons ultra frais, s’est fait plaisir.

Ce samedi midi fut l’occasion de tester les goûts culinaires très simples, mais pointus du cuisinier.

Oui, oui, cuisinier, j’insiste sur le terme !

Il découpe avec patience, prépare et cuisine divinement bien. Ses spécialités, outre l’omelette : les soupes mi brunoise – mi moulinées, toutes les salades (avec leur sauce es-péciales), les pommes de terre sautées (avec une cuillerée de fonds de volaille ou de veau), les purées (avec beurre, crème et lait), le riz pilaf (avec oignons, échalotes et lardons), la ratatouille (avec cuissons séparées des éléments avant mélange), j’en passe et des meilleures !

Ce midi, le tour des carottes et navets fut scellé… Râpés bien entendu et assaisonnés façon Bouzou, je passe « Le petit Jésus en forme… »

Puis les champignons de Paris plus frais que frais.

Un Bouzou ne tarissant pas d’éloges sur : qui le pied bien ferme, sans tâche, qui la fraicheur du produit… Une qualité sortant de l’ordinaire à souligner.

Le plat de résistance (* encore une expression bien étrange, comme si nous allions résister ?) une omelette of course !

Qui n’a pas goûté les omelettes de Bouzou, ne peut comprendre mes dithyrambes ambages. Ses omelettes sont vraiment bonnes. Aujourd’hui elle fût sublime ! Rien que cinq œufs biologiques dont les pondeuses ont couru dans l’herbe . Et, le petit plus du Maître : une petite dose de lait rajoutée avant de battre le mélange !

Les champignons coupés en petits morceaux et revenus, à part, dans un beurre généreux recevront en fin de cuisson un oignon frais finement haché avec sa verdure.

La préparation de l’omelette, un art subtil et secret ainsi que sa cuisson.

Le plus simple est souvent le meilleur !

Tout ce verbiage pour dire que, Oui, ce midi, « Le petit Jésus en culotte de velours » s’était invité dans la cuisine Bouzou !

Des petits riens qui restent en bouche…

Monique Bouzou


Au jour le jour : 1963-2020…

juin 3, 2020

by Mathieu Persan


Au jour le jour : RIP Bedos !

mai 29, 2020

by Jean-Marie Perier

(Ras-le-bol, vraiment rien d’autre à dire pour aujourd’hui !)


Au jour le jour : Le carnet d’un poilu…

mai 24, 2020

Une participation à l’e-musée par Monique Bouzou.

https://objetsdefamille.wordpress.com/2020/05/24/le-carnet-dun-poilu-par-monique-bouzou/

 


Au jour le jour : Adieu petite sœur…

mai 23, 2020

Ô combien triste nouvelle en ce jour ! Ma petite sœur Françoise nous a quitté des suites d’une « longue maladie » ! Ce n’est vraiment pas juste, de nous deux ce n’est pas elle qui aurait dû partir en premier ! Tendres pensées pour mon beau-frère Jean-Pierre et mes nièces Marion et Célia.

Versailles 1963 : Daniel 17 ans, Françoise 1 an

Paris 2017 Françoise et Jean-Pierre


Au jour le jour : Le grand catalogue 09…

mai 22, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 11 MAI

Remplaçant officiellement Rome le 11 mai 330, la ville de Byzance devient capitale de l’empire romain et adopte le nom de Nouvelle Rome. Elle sera plus tard nommée Constantinople, en référence à son fondateur, l’empereur Constantin. L’Empire Ottoman choisira le nom d’Istanbul. Le samedi 11 mai 1258 à Corbeil, Louis IX, dit Saint Louis, signe un traité avec Jacques 1er d’Aragon. Le fils de Blanche de Castille abandonne ce jour-là tout droit sur les provinces de Catalogne, Cerdagne et Roussillon. De son côté, le souverain d’Aragon ne revendique plus la suzeraineté sur la Provence et le Languedoc… Les voiles des caravelles s’éloignent de Cadix, ce dimanche 11 mai 1502. Christophe Colomb reprend la mer pour sa dernière traversée vers le Nouveau Monde.

Fils préféré de Catherine de Médicis, Henri de Valois, la Diète polonaise l’élit roi de Pologne, le vendredi 11 mai 1573. A peine installé à Varsovie, la France le rappelle après la mort de son frère Charles IX, il va régner sous le nom d’Henri III. Devant les yeux éberlués de Louis XV et de son petit-fils, le futur Louis XVI, le maréchal Maurice de Saxe bat l’armée anglo-hollandaise le mardi 11 mai 1745 à Fontenoy près de Tournai (Belgique). Pour éviter le retour des Jacobins à la Chambre des Cinq cents et au Sénat, le vendredi 11 mai 1798, les cinq Directeurs nient le résultat des urnes. Le coup d’État du 22 floréal An VI se déroule paisiblement… L’exécutif va mettre en place une dictature militaire et offrir le pouvoir à Napoléon Bonaparte… Après avoir été la reine du coton blanc des revues de mode des premiers journaux féminins du Directoire et du Consulat, Juliette Récamier s’éteint à Paris, le vendredi 11 mai 1849. Dix ans après Le Bon Marché et Les grands magasins du Louvre, un ancien vendeur de vêtements féminins Jules Jaluzot ouvre sur les Grands Boulevards un troisième grand magasin pour le Bonheur des Dames ! Le Printemps vient au monde des Nouveautés le jeudi 11 mai 1865. Par un traité signé le samedi 11 mai 1867, la France du Second Empire renonce à l’annexion envisagée du Luxembourg. La Prusse daigne alors de retirer ses garnisons du grand-duché de Luxembourg. Au tournant du siècle, une simple naissance peut se marquer de multiples couleurs, et Salvador Dali tombe du ciel, le mercredi 11 mai 1904 à Figueras, une petite ville catalane du bord de mer, Dimanche 11 mai 1924, la victoire du Cartel des gauches aux élections législatives désavoue la politique du Chef de gouvernement Raymond Poincaré, en particulier l’occupation militaire de la Ruhr. Radicaux et socialistes s’entendent et font démissionner le président de la République Alexandre Millerand. Après une traque de plusieurs années, un commando des services secrets enlève le mercredi 11 mai 1960 le nazi Adolf Eichmann, réfugié en Argentine sous une fausse identité. Dix jours plus tard, le criminel de guerre est amené en Israël par les agents du Mossad. Principal responsable de la mise en œuvre de l’extermination des Juifs, Adolf Eichmann est jugé, puis exécuté en 1962. Aux chantiers navals de Saint-Nazaire, l’allégresse pavoise ce mercredi11 mai 1960. Cent mille personnes se bousculent pour assister en grandes pompes au lancement du France. Lundi 11 mai 2020, fin du confinement généralisé pour tenter de combattre une nouvelle pandémie… Les Français auront-ils une impression de gueule de bois ?

Alain Bellet, textes écrits du 1er mai au 11 mai 2020

Départ de Christophe Colomb

 


Au jour le jour : Le grand catalogue 08…

mai 21, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 10 MAI

Mardi 10 mai 1774, Louis XV le Bien-Aimé s’éteint à Versailles, à moitié pourri, dans d’affreuses souffrances à l’âge de soixante-neuf ans, après avoir régné plus d’un demi-siècle. Il avait aimé La Pompadour et La du Barry, perdu les colonies américaines, le Québec et ses deux fils, gagné la haine des parisiens et récolté en douce la grande vérole… Affichant le lundi 10 mai 1802 sur les murs de la ville de Basse-Terre son tragique « Dernier cri de l’innocence et du désespoir », le jeune métis Louis Delgrès revendique le devoir d’insurrection et lance un appel à la fraternité, par-dessus les barrières de races. Pour échapper à la répression cruelle du général consulaire Antoine Richepance, il n’hésite pas à se faire sauter avec ses hommes dans l’habitation Danglemont, en Guadeloupe. Comme une suite obligée, le jeudi 10 mai 1804 la Garde consulaire, un corps d’élite de deux mille soldats « qui se seront distingués sur le champ de bataille », est rebaptisée Garde impériale avant même que le Premier Consul ne soit désigné Empereur des Français sous le nom de Napoléon 1er par le Sénat. L’heure est encore celle du Petit Corse, et le samedi 10 mai 1806 l’Empereur légifère. « Il sera formé, sous le nom d’Université impériale, un corps chargé exclusivement de l’enseignement et de l’éducation publics dans tout l’Empire ». Pour la première fois, le Cheval de fer redouté des tribus indiennes parcourt les États Unis, d’Est en 0uest ! Ce lundi 10 mai 1869, parties des rives des deux océans, les deux équipes chargées du chantier se réunissent enfin pour célébrer la victoire après la délicate traversée des Rocheuses ! Deux semaines avant d’attaquer la Commune de Paris, au nom de la France Jules Favre et Adolphe Thiers signent un traité de paix avec l’Allemagne à l’hôtel du Cygne de Francfort, mercredi 20 mai 1871. L’empire Allemand libère des prisonniers de guerre, ces soldats vont être utiles pour reconquérir Paris et massacrer les Fédérés… Le journal Le Figaro a organisé le premier concours de « La plus belle femme de France » et invité ses lecteurs à choisir la lauréate parmi près de deux mille candidates. Anticipant ce qui allait devenir l’élection de Miss France, la jeune basque de dix-huit ans Agnès Souret remporte le lundi 10 mai 1920 le prestigieux concours. Après l’assassinat de Paul Doumer, les deux Chambres réunies en Congrès à Versailles élisent le mardi 10 mai 1932 le plus effacé des modérés parmi les candidats potentiels et Albert Lebrun est investi à la Présidence de la République. Il pleut sur Berlin dans la soirée du mercredi 10 mai 1933. Marchant au pas, de jeunes nazis berlinois en uniforme de la Section d’Assaut accompagnent deux camions surchargés, allant de la porte de Brandebourg jusqu’à Franz-Josef Platz, en face de l’université. Après avoir applaudi un discours haineux de Joseph Goebbels diffusé par la radio allemande dans toute la ville, les nazis procède à l’autodafé de la pensée et vingt mille livres disparaissent sur le bûcher. Sept ans plus tard les troupes d’Hitler envahissent la Belgique, le vendredi 10 mai 1940, juste sept mois après la déclaration de guerre franco-britannique à l’Allemagne nazie. Le soir même, Winston Churchill devient Premier ministre de l’Empire Britannique à la place du tiède Chamberlain n’ayant pas su se montrer ferme face au chef du IIIème Reich. Lors de l’émission télévisée du second tour des élections présidentielles le vendredi 10 mai 1974, gêné par la suffisance de son adversaire, Valéry Giscard d’Estaing lance sa célèbre phrase « Monsieur Mitterrand, vous n’avez pas le monopole du cœur ! » et dans les urnes, l’ancien ministre des finances de Pompidou emporte la mise. Sept ans plus tard, l’heure de la revanche sonne et François Mitterrand gagne l’élection présidentielle du dimanche 10 mai 1981. Enfin, le mardi 10 mai 1994, devant de nombreux chefs d’états, contre toute attente Nelson Mandela devient le Président de la République d’Afrique du Sud. La plupart des dirigeants de la planète se sont déplacés pour soutenir la réconciliation de la population par ce geste fort, après un siècle de ségrégation raciale et d’apartheid. 

Alain Bellet

Winston Churchill


Au jour le jour : Le grand catalogue 07…

mai 20, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 9 MAI

Égyptien de la haute vallée du Nil, le jeune Pacôme s’engage d’abord dans les armées romaines, puis il rejoint les partisans de la nouvelle religion. Comme Saint-Antoine, le nouveau converti se retire dans le désert, mais à la différence de l’illustre pionnier, il refuse de mener une vie d’ermite. Avec plusieurs ascètes de ses amis, il fonde alors les premiers monastères de la chrétienté et écrit en langue copte la première règle monastique chrétienne, avec les rôles précis, un abbé dirigeant, des moines et des novices. Le futur Saint-Pacôme rend l’âme le 9 mai 347 après J.C. Exilé à Genève, Théodore Agrippa d’Aubigné s’éteint le jeudi 9 mai 1630 à Genève, vingt ans après son ancien chef, Henri IV. Huguenot, homme de guerre et poète volontiers baroque, l’auteur des Tragiques rompt avec le roi quand celui-ci abjure la Réforme pour monter sur le trône. Son fils sera un vaurien sans morale et sa petite fille naîtra en prison, la future Madame Scarron, puis de Maintenon, épouse morganatique de Louis XIV !

Le jeudi 9 mai 1754, la gazette de Pennsylvanie publie un dessin de presse gravé sur bois, imaginé par Benjamin Franklin, « S’unir ou périr » évoque un serpent découpé en huit morceaux, chacun étant censé représenter une colonie américaine. Le mercredi 9 mai 1877, la Roumanie proclame son indépendance, tirant profit d’une guerre opposant les Russes à l’Empire Turc. Le mardi 9 mai 1893, devant les deux cents invités du Brooklyn Institute of Arts and Science, Thomas Edison dévoile sa nouvelle trouvaille, un appareil individuel capable de reproduire les images animées qu’il nomme le kinétoscope. La soirée passée, personne ne se préoccupa de cette invention. Plusieurs mois plus tard, le cinématographe des frères Lumière s’impose comme spectacle collectif, écrasant la première invention sous la notoriété mondiale des Lyonnais… Depuis les années dix, le public français se passionne pour les démonstrations des pionniers de l’aviation. Lundi 9 mai 1927, la France apprend, consternée, la disparition en mer des jeunes pilotes Nungesser et Coli, partis réaliser la première traversée de l’Atlantique Nord sans escale… Bientôt, une chapelle leur sera dédiée sur les falaises de leur point de départ, Etretat. Le mercredi 9 mai 1945, les tanks de l’Armée rouge entrent dans Prague. Impatient, Staline et les communistes tchèques mettent la main sur un second pays libéré du nazisme, après l’Est de l’Allemagne. Au sortir de la seconde guerre mondiale, le mardi 9 mai 1950, le ministre français Robert Schuman présente à l’ensemble de la presse européenne le plan qui portera son nom. La Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier voit le jour pour reconstruire les pays ruinés… Le vendredi 9 mai 1952, le réalisateur René Clément présente aux cinéphiles parisiens sa dernière œuvre, le merveilleux Jeux interdits, où la très jeune comédienne Brigitte Fossey refait vivre aux spectateurs l’exode de 1940 et ses horreurs quotidiennes. Le mardi 9 mai 1978, la dépouille d’Aldo Moro est retrouvée. Enlevé et assassiné par les Brigades rouges, le chef de la Démocratie chrétienne italienne avait passé cinquante-cinq jours en détention. Comme par écho nécessaire, le même jour, le premier numéro du magazine l’Histoire sortait en kiosque…

Alain Bellet

Saint Pacôme, père des moines


Au jour le jour : La statuette des greffés…

mai 20, 2020

Quatrième participation à l’e-musée d’Ella Bellaert.

L’article :

https://objetsdefamille.wordpress.com/2020/05/20/la-statuette-des-greffes-de-daniel-bouzou/?fbclid=IwAR1kpyJTCuLPGMANDQ_pY1UlQcF5iRXp8V0Vrs_2ATRBzJEU1zwUN8rICw0

Inauguration de la statue avec Anne Deval

Anne Deval m’offre la statuette

En complément, retour sur mon discours prononcé à cette occasion :

https://bouzou.wordpress.com/2018/11/10/au-jour-le-jour-retro-2-000eme-greffe-renale-a-bicetre-en-2000/

Et enfin, le site de l’e-musée :

https://objetsdefamille.wordpress.com/


Au jour le jour : Le grand catalogue 07…

mai 19, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 8 MAI

Le mardi 8 mai de l’an 46 avant J.C. demeure un jour de fête pour les partisans d’une gouvernance impériale et autres dictatures. L’immense Jules César adopte le jeune Octavien, bientôt empereur lui-même sous le patronyme d’Auguste. Le troisième concile de Tolède siège le vendredi 8 mai 589. Le catholicisme pavoise ! Il devient enfin la religion officielle du royaume Wisigoth avant l’arrivée des musulmans venus d’Irak qui vont bientôt s’emparer une grande part de l’Espagne. La guerre de cent ans marque une première pause ce jeudi 8 mai 1360 à l’occasion de la signature du traité de Brétigny entre les royaumes de France et d’Angleterre. Jean II le Bon reste prisonnier des Plantagenet à la tour de Londres. Après avoir touché rançon, Édouard III renonce au trône de France et reçoit un joli pactole en échange, Calais, Guines, le Ponthieu, le Poitou, l’Aunis, la Saintonge, le Périgord, l’Agenais, le Quercy, le Rouergue et les comtés de Bigorre et de Gaure… Encore dauphin de France, le futur Charles V va bientôt réagir avec le connétable Du Guesclin au-devant des troupes pour la reconquête… Au matin du jeudi 8 mai 1541, subjugué, le conquistador ibérique Hernando de Soto découvre le fleuve Mississippi, une rivière démesurée, boueuse et poissonneuse, remplie d’espèces inconnues. Large d’une demi-lieue, cette immense rivière au courant diabolique draine des troncs d’arbres par milliers. Lundi 8 mai 1769, rien ne va plus pour les insulaires ! Les troupes du républicain Pascale Paoli viennent d’être défaites par celles de Louis XV, lors de la bataille de Ponte-Novu. La France royaliste vient de conquérir l’île de Beauté. 

Jeudi 8 mai 1794, les anciens collecteurs d’impôts de la Ferme générale sont condamnés. Vingt-huit anciens affameurs des campagnes montent sur l’échafaud, dont le chimiste ci-devant Antoine Laurent de Lavoisier. Les visages des habitants de Croisset et de Canteleu dans la banlieue rouennaise sont tristes et fermés. Leur célèbre écrivain local vient de mourir le samedi 8 mai 1880. Gustave Flaubert n’invitera plus personne au « Gueuloir » pour écouter ses lectures de nouveaux chapitres à voix haute ! Juste six ans plus tard, les Américains paradent joyeusement, le coca-cola sort du chapeau de ses inventeurs-créateurs ! En pleine affaire Dreyfus mais aussi dans la tourmente des attentats anarchistes, les démocrates et les libres penseurs ont rendez-vous ce dimanche 8 mai 1898 : la Ligue française pour la défense des droits de l’Homme et du citoyen est née. En Martinique, pour les descendants d’esclaves dominés par la bourgeoisie française, Dieu fut clairement anticolonialiste, ce jeudi 8 mai 1902 ! Lors d’une impressionnante irruption volcanique, la montagne Pelée détruit la capitale de l’île, Saint-Pierre, en quelques minutes, et tue près de 30.000 habitants. Le seul survivant est un noir, emprisonné… L’île abandonne cette ville jamais reconstruite, et Fort-de-France l’antillaise devient la capitale… Un an plus tard à Marseille, un gros bébé voit le jour, il sera acteur et appelé Fernandel… Autre naissance illustre, le vendredi 8 mai 1914, Romain Gary n’est pas encore l’écrivain aux deux Prix Goncourt, ni le Compagnon de la Libération chargé de médailles… Aujourd’hui, 8 mai, la France commémore le 71ème anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. L’armée du IIIème Reich capitule. Le conflit a fait plus de 36 millions de morts sur le continent. Si les soldats français défilaient pour la paix ce 8 mai 1945, le même jour à Sétif en Algérie, l’armée coloniale réprime les manifestations nationalistes, indépendantistes et anticolonialistes, fêtant elles aussi la fin de la guerre. 40.000 algériens seront assassinés. Et pour finir sur une note de musique baroque et un instant de tristesse personnelle, le dimanche 8 mai 2016 s’éteignait Philippe Beaussant, merveilleux musicologue, membre de l’Académie française, auteur notamment du Roi Soleil se lève aussi.

Alain Bellet

Éruption montagne Pelée


Au jour le jour : Le grand catalogue 06…

mai 18, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 7 MAI

Qui aurait pu croire que la fille d’un modeste boucher de Montauban aurait un destin prestigieux et tragique ? Née mardi 7 mai 1748, Marie Gouzes devient une autrice dramatique jouée à la Comédie française, puis la principale figure de la lutte féministe avec Théroigne de Méricourt, prise dans la tourmente de la Révolution française. 

Passant à la postérité sous le nom d’Olympe de Gouges, celle qui écrit et signe la Déclaration Universelle des Droits des femmes sera condamnée à mort, et mourra avec les députés Girondins en 1793. Celui qui a obtenu sa tête va bien vite perdre la sienne, le jeudi 7 mai 1795, en place de Grève. Déjà procureur sous l’Ancien régime, Antoine Quentin Fouquier de Tinville, dit Fouquier-Tinville, fut l’accusateur public du Tribunal révolutionnaire de la Grande Terreur du 10 mars 1793 à la chute de Robespierre, le 27 juillet 1794. Véritable bourreau de travail, il a fait raccourcir 2 791 suppliciés, hommes et femmes, aristocrates, Hébertistes, Girondins, Dantonistes… Le samedi 7 mai 1859, les îles orientales de Guyane, Trinidad et Tobago sont en liesse ! Le gouvernement des Pays-Bas vient d’abolir l’esclavage dans leurs colonies… En provenance de New York, Le paquebot britannique Lusitania est coulé par un sous-marin allemand le vendredi 7 mai 1915. Pour l’état-major de Guillaume II, ce navire transportait des armes destinées à leurs adversaires. De nombreuses victimes sont américaines, alors le président Wilson fait entrer les USA dans la première guerre mondiale… Quant à la seconde, la capitulation allemande sans condition est organisée à Reims au quartier général d’Eisenhower, le lundi 7 mai 1945. Autre temps, autre défaite écrasante, et cette fois-ci, la France s’y colle ! Piégés dans la cuvette de Dien Biên Phu encerclée par les forces vietnamiennes d’Ho-Chi-Min, seize mille soldats français se rendent aux vainqueurs, ce vendredi 7 Mai 1954. Et pour changer, notons une victoire sans être contraints de la célébrer : le dimanche 7 mai 2017, la République française change de PDG et devient une quasi-star-up… Pour la majorité des français, les ennuis commencent, mais l’affaire quitte l’Histoire pour se jouer dans notre présent, demain… 

Alain Bellet

 


Au jour le jour : Le grand catalogue 05…

mai 17, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 6 MAI

L’évocation des sixièmes jours de mai nous entraîne dans les plaines mongoles en 1260 pour une consécration fastueuse : le prince Kubilaï, petit-fils de Gengis Khan, vient d’être élu troisième grand khan des Mongols ! Restons un instant chez les puissants, mais avec un léger pas vers l’avant ! Le mercredi 6 mai 1682, Louis XIV abandonne le Louvre et Saint-Germain-en-Laye et déménage tout son fatras de guitares, de rubans et de perruques. Versailles lui est enfin conté, compté surtout… Quelques décennies plus tard, sur la grande place d’Arras, personne ne danse ce samedi 6 mai 1758 pour célébrer la naissance de Maximilien de Robespierre, c’est jour de marché ! Dans la longue série des naissances à fêter, le mercredi 6 mai 1840 Rowland Hill, la langue humide mais enfin victorieux, vient de lécher le timbre-poste de son invention dans un appartement londonien. Au fait, le petit Sigmund Freud aime-t-il déjà sa mère dès la fin de journée morave ce mardi 6 mai 1856 ? Après avoir fait prolonger la ligne du métropolitain jusqu’à la station Porte Dorée, le Maréchal Lyautey et le ministre des Colonies Paul Reynaud inaugurent en grandes pompes le mercredi 6 mai 1931 L’Exposition coloniale au bois de Vincennes, où l’on va montrer aux Français les différents peuples de l’empire et leurs étranges curiosités… Seconde inauguration le vendredi 6 mai 1932, le Président de la République Paul Doumer ouvre une exposition consacrée aux écrivains de la Grande Guerre. Il musarde dans les allées, discute çà et là, achète quelques livres, soudain des coups de feu éclatent et l’atteignent mortellement. Le médecin russe Paul Gorgulov s’expliquera : sa victime avait refusé d’attaquer la Russie bolchevique… Depuis le 6 mai 1994, les îles britanniques ne le sont plus et sont reliées par un long tunnel au continent. Et pour finir aujourd’hui en beauté, deux catastrophes s’imposent : un ballon dirigeable surnommé le Hindenburg explose le 6 mai 1937 à New-Jersey et le dimanche 6 mai 2012, François Hollande est élu Président de la République française…

Alain Bellet

 


Au jour le jour : Le grand catalogue 04…

mai 16, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 5 MAI

Les grands travaux s’achèvent, Versailles brille, les jardins séduisent, le jeune roi exulte ! A vingt-cinq ans, ce 5 mai 1664, Louis XIV invite plus de deux mille courtisans pour la fête des Plaisirs de l’Île Enchantée ! Il a tout désiré, voulu, organisé, chorégraphié même… Il savoure enfin sa revanche sur Nicolas Fouquet emprisonné au fort de Pignerol depuis trois ans… 1789. Deuxième journée des États-Généraux en présence du ministre Necker trop froid, trop technique. Les députés grondent. Bientôt, Louis XVI souhaite renvoyer tout le monde dans les provinces, et fait verrouiller la salle des grands travaux. Le Tiers état envahit la salle du Jeu de Paume et se déclare Assemblée nationale… La machine est lancée. La famille Marx se presse autour du berceau, ce 5 mai 1818. Le nouveau-né est déjà un peu rond, certes, mais son visage est encore imberbe… Il va en déranger du monde avec sa philosophie, le petit Karl ! L’armée française trépigne, la pâtée, oui, la grosse branlée, même, pour les ganaches impériales de Napoléon le Petit soutenant l’empereur Maximilien. La bataille de Puebla de 1862 embrase le Mexique et Victor Hugo applaudit « Ce n’est pas la France qui se déshonore là-bas, c’est l’empire… » Le 5 mai 1936, l’Italie fasciste annexe l’Ethiopie.

Après 66 jours de grève de la faim, Margaret Thatcher laisse mourir le militant irlandais Bobby Sands, le 5 mai 1981 dans une prison britannique. 19 morts tombent, ce mardi 5 mai 1988, lorsque la France donne l’ordre à la gendarmerie française de mener l’assaut conte les indépendantistes Kanaks, sur l’île d’Ouvéa en nouvelle Calédonie.

Sinistre mardi, encore en 1992. Une tribune de 9 300 places s’écroule au stade Furiani de Bastia blessant 2 357 personnes et tuant 18 supporters du ballon rond…

Alain Bellet

Mort de Bobby Sands


Au jour le jour : Le grand catalogue 03…

mai 15, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 4 MAI

Le 4 mai 1555, les 453 quatrains des prophéties de Michel de Nostredame, dit Nostradamus, sortaient d’une imprimerie lyonnaise, devenant célèbres pour des siècles… Le 4 mai 1789, le tout Versailles s’affaire ! Le roi Louis XVI ouvrait officiellement les États-Généraux du Royaume devant les députés de la noblesse, du clergé et du Tiers état. Les ennuis commencent pour le roi serrurier qui va vite perdre la clé du pouvoir, et plus tard sa tête… Saviez-vous que chaque année, les grandes aristocrates et les bourgeoises des beaux quartiers organisaient le Grand Bazar de la Charité et une ancienne fiancée de Louis II de Bavière, la duchesse d’Alençon, en présidait le comité de patronage. C’était là que les galants de la haute observaient avec gourmandise les jeunes personnes qui entraient dans le monde. Le 4 mai 1897, hop, ça brûle ! On compta 130 victimes et la charité catholique aura du mal à s’en remettre pour trouver des remplaçantes aux dames patronnesses parties en fumée… 1919, Pékin s’embrase aussi, une révolte étudiante fragilise l’empire quelques jours… De même, les lords anglais perdent leur flegme, ce 4 mai 1926 face à la grande grève générale des mineurs britanniques et gallois. Plus près de nous, Josip Broz meurt à Belgrade le 4 mai 1980. Sous le nom de Tito, cet ancien chef de la résistance contre l’Allemagne hitlérienne a tenu d’une main énergique la Yougoslavie moderne tout en rompant les relations avec Staline… L’éclatement du pays et la guerre qui va enflammer les Balkans peuvent se mettre à l’œuvre…

Alain Bellet

Ouverture des Etats-Généraux

 


Au jour le jour : Le grand catalogue 02…

mai 14, 2020

LE GRAND CATALOGUE DU 3 MAI

Qui se souvient que la France possédait la Louisiane au XVIII ème siècle, c’est-à-dire un bon tiers de la superficie des États-Unis d’aujourd’hui jusqu’aux Rocheuses ? Le Premier Consul Napoléon Bonaparte vend ce vaste territoire au Président américain pour quinze millions de dollars le mardi 3 Mai 1803. Était-ce un besoin urgent d’argent frais pour acheter les bijoux de l’impératrice Joséphine, préparant ainsi la future cérémonie du sacre ? Plus tard, et le même jour, par coïncidence un autre mardi, pendant que Louis XVIII met ses gros pieds de lourd Bourbon adipeux dans Paris, Napoléon battu une première fois aborde à l’Île d’Elbe avec quelques régiments (1814) soucieux de revanche… Avec la folie des salons aéronautiques et des compétitions de l’aviation civile triomphante, le champion Clément Ader perd la vie ce beau dimanche de printemps 1925. Neuf années plus tard, la CGT mobilise dans les entreprises, les drapeaux rouges claquent au vent printanier, les slogans fusent, les usines vont bientôt être occupées. C’est la grande fête des travailleurs, ce dimanche ! Le soir même, la TSF crachote la nouvelle, le Front Populaire vient d’emporter les élections législatives ! Sur le chemin difficile de la liberté des femmes, la pilule anti-contraceptive acquiert enfin le droit de cité, un autre mardi 3 mai, en 1960 ! Le Quartier latin s’embrase, les gosiers s’abiment et inventent pour la postérité, CRS SS. Ce vendredi-là, les Forces de l’Ordre évacuent la Sorbonne occupée par le mouvement étudiant.

Enfin, triste jeudi de 1979, la sinistre Margaret Thatcher remporte la victoire aux Communes ! La Dame de Fer allait noircir la démocratie anglaise et traquer à mort les militants Irlandais durant une décennie !

Alain Bellet


Au jour le jour : Le grand catalogue 01…

mai 13, 2020

Alain Bellet, écrivain, nouvelliste, historien, conférencier (et, ce qui m’honore, un ami) a occupé une partie de son « confinement » à dresser le grand catalogue des événements historiques qui se sont déroulés à travers le Monde entre le 2 mai et le 11 mai. Vous serez, comme moi j’en suis sûr, captivés par ce feuilleton passionnant et riche en découvertes (une date chaque jour) Et comme le dit mon épouse (et je partage son point de vue) : « Alain, un prof d’Histoire comme on aurait aimé avoir ! »

N’hésitez pas à faire une visite sur son Blog… il y a de la « matière » !

http://alain.bellet.pagesperso-orange.fr/

A voir également 2 anciens posts du Blog à propos d’Alain :

https://bouzou.wordpress.com/2009/02/12/au-jour-le-jour-alain-bellet-et-la-tchene/

https://bouzou.wordpress.com/2009/11/18/pensee-du-jour-405/

 

LE GRAND CATALOGUE DU 2 MAI

Si l’histoire du Premier mai n’a quasiment aucun secret pour personne ou presque, qu’évoque pour vous la date du 2 mai ? Je suis allé voir, par curiosité historique et manie des grandes listes.

Bien loin de nous, après un long siège meurtrier, la ville Juive de Massada tombe aux mains des légionnaires Romains (73), puis en 1519, le château d’Amboise se recouvre de tentures noires, Léonard de Vinci vient de mourir dans les bras du roi François 1er. Dix-sept ans plus tard, la reine Anne Boleyn est conduite à l’échafaud de la tour de Londres, son époux le roi a la délicate attention de lui faire couper la tête. Tragique 2 mai, s’il en est. Autre lieu, autre temps, la fête : en 1668, Lille devient française et le 2 mai 1716 le banquier écossais Law est autorisé à ruiner la France, juste dix ans avant la naissance de la grande Catherine de Russie ! 1808, l’Empereur pavoise et rêve de conquérir l’Europe. Au matin du 2 mai, Madrid prend les armes contre l’armée impériale. Contre toute attente, Indiana, le premier roman de George Sand sort des presses le 2 mai 1832, tiré à 750 exemplaires… Tempête de feu, fumée des bombes et des canons, les casquettes volent et les nazis capitulent à Berlin le 2 mai 1945. Et pour clore ce pense-bête du 2 mai, presque conçu comme un carnet de notes policières, le 2 mai 1972 aux USA, le patron du FBI John Edgar Hoover s’éteignait dans l’indifférence générale…

Alain Bellet

Mort de Léonard de Vinci


Au jour le jour : Dé…

mai 12, 2020

Madame mon épouse, tout comme Monsieur Jourdain (Le Bourgeois gentilhomme), continue à faire de la prose sans le savoir… Je vous livre ici ses dernières élucubrations…

Comme chaque fois que je suis dans l’excès j’ai besoin de libérer le vieux cheval qui galope… « Dé »… Vous l’avez ? 55 jours de « Con » et voici le « Dé ». Un préfixe qui nous aura hanté depuis 55 jours, comme ceux de Pékin (quelle ironie !) Fait quoi durant ces 55 jours ? RIEN ! Qu’en ai-je pensé ? Cela ne regarde que moi et ne fera pas avancer le Schmilblick pour le Monde.

Par contre, je me suis intéressée aux mots, disons plutôt aux verbes :

il y a tendre… »détendre »,

il y a chanter… »déchanter »,

il y a compter… »décompter »,

il y a tourner… »détourner »,

il y a ranger … »déranger »,

il y a unir … »désunir »,

il y a buter… « débuter »,

il y a armer … »désarmer »,

il y a agréable … »désagréable »,

il y a manger … »démanger »,

il y a jouer … »déjouer »,

il y a masquer … »démasquer »,

il y a marrer … »démarrer »,

il y a boire … »déboire »,

il y a régler … »dérégler »,

il y a obéir … »désobéir »,

il y a enchanter… »désenchanter »,

il y a aveu … »désaveu »,

il y a tester … »détester »,

il y a fendre… »défendre »,

il y a espoir … »désespoir »,

il y a terminer … »déterminer »,

il y a tailler … »détailler »,

il y a router … »dérouter »,

il y a honneur … »déshonneur »,

il y a scolariser… »déscolariser »,

etc.

Et puis il y a eu confiner… et « déconfiner » qui n’existe pas ! Et comme toute résistance au changement, je ne fais pas exception à la règle, il y a pression… et « dépression » !

Prenons soin de nous et donc de VOUS !

  

                                                           Monique BOUZOU

 


Au jour le jour : Aux hypocrites…

mai 12, 2020

Un texte d’un copain dessinateur repris sur Facebook… J’aurai pu l’écrire moi-même !

Il ne s’agit pas de mettre tout le monde dans le même panier, évidement, mais il y a de quoi être surpris…

Je voudrais revenir sur ces millions de gens qui au balcon ou ailleurs applaudissaient tous les soirs les nouveaux héros, ceux et celles qui ont maintenu le pays hors de l’eau.

Et parmi ces millions de mains, combien d’hypocrites ?

Les mêmes qui il y a quelques mois, je ne parle pas d’un passé lointain je parle de l’année 2019, hurlaient avec l’ensemble ou presque de la presse contre ces fainéants de la fonction publique payés à rien foutre et contre les régimes spéciaux.

Mais certains diront : ouiii mais pas les hôpitaux !!! …Tu parles ! Vous en parliez comme vous parlez des chômeurs, tous des branleurs, des assistés et des parasites !
Comme vous parlez en général des Autres, des petits, ceux payés une misère, ces aides à la personne dans les Ehpads obligés de faire plusieurs établissements pour avoir un salaire même pas décent, vous savez ces hommes et ces femmes à qui vous confiez la chose la plus précieuse à vos yeux, à vous entendre, vos parents !… ou vos enfants pour qui vous trouvez que donner 2.40 euros de l’heure à une « nounou » c’est déjà-pas-mal-payé-faut-pas-déconner, ces caissières de magasin blanches de peur de choper vos miasmes, ces livreurs de pizza à trois balles la course pour vous apporter à domicile la calzone que vous allez boulotter avant ou après avoir applaudi à 20 h, fiers de vous montrer solidaires… mais droit dans votre morgue, ou assis hier sur les berges du canal Saint-Martin à Paris.

Quel cynisme…

Et j’arrête là, sans ça je fais 20 pages.

Jacques Vouillot


Au jour le jour : Covitations…

mai 3, 2020

Dans le fond que me manque-t-il vraiment ? Depuis le 17 mars, où le désert bruyant de nos vies a fait place au désert tout court. Chacun y trouve donc son compte présent ou à rebours, voire futur. Que peut-il manquer de plus que de ne pas voir ou toucher ceux qui font partie de Nous ? Ceux pour qui nous tremblons. Cette saloperie de virus est presque un révélateur.

Rien ne me manque plus que la relation proche avec mes petits, mes grands, ma famille, mes amis. Le reste est si secondaire. Restaurants, wouap, vacances, oups ! Ciné ? Tellement plus simple dans mon canapé. Etc. RIEN n’est indispensable, Rien, que ceux que j’aime et qui me manquent. Je veux qu’ils se portent bien ! Je vis l’instant présent. Comme au théâtre !

Je pense surtout aux morts et à ceux qui vont souffrir, mourir. Se regarder le nombril en pleurnichant et en criant vive le 11 mai, au secours on veut sortir ! Sortez, sortez, c’est un choix ! Non pas un choix !

Le manque de liberté de circuler est terrible et peut-être fort arbitraire et touche au fondement essentiel de nos Droits. Sommes-nous en mesure d’accepter cette magistrale entorse aux droits acquis pour conserver notre santé et celle des autres ?

La réponse est : « je ne sais pas ! »

Le flicage autoritaire me gonfle, la suspicion continuelle et l’infantilisme aussi. Je préfère rester chez moi ! Et comme la carte nous classe en rouge sang, eh bien je prendrai mon confinement en patience et avec vigilance.

Le Monde avec le Covid 19 et non le monde d’après !

J’ai belle allure de parler ainsi, juste pour moi. Un moi qui ne s’ennuie jamais. Mince, je trouve toujours un truc à faire. Évidemment le manque colossal économique tout azimut est abyssal ! Et franchement c’est parti pour des mois de galère et je pense à mes amours qui cherchent du Travail et qui vont se retrouver dans cette nasse. L’inconnu au bord du précipice. Et une crise sociale autrement plus importante que celle connue ces derniers mois pour quelques centimes à la pompe !

Quant aux Yacafocons à la Con, les grands experts du tout et du tiens moi je sais, là l’horripilante métamorphose des cloportes, me porte sur le système.

« Libération mon cul ! » comme dirait Zazie dans le Métro parisien bondé…

Dans la partie des manques, et ce qui est le plus difficile, c’est de ne plus pouvoir faire… Aller chercher mes deux petits à l’école, de les attendre, de les voir arriver avec leur maitresse et de rentrer vite à la maison où attendent les deux bols, les Princes, les Cookies pépites de chocolat Bio… Puis les devoirs. Puis partir vite à la danse ou au foot, au Hip hop, et tellement impatients de voir leur maman arriver. Oui cela est un manque quotidien, un joyeux rayon de soleil disparu. Et comme pour tout le monde, le souvenir des petits repas du dimanche, nous tous réunis avec nos enfants.

Et je ne saurais trop insister sur le dévouement de nos concitoyens soignants qui chaque jour œuvrent pour sauver La Vie, et que j’applaudis, assez solitaire dans ma rue, chaque soir à 20 heures. Pas pour la frime mais parce que je le pense réellement. Pour celles, en particulier qui, chaque jour sont auprès de ma Tata Lili dans son Ehpad. Ma Tata dont l’esprit s’effiloche mais qui s’est néanmoins battue d’une force inconsciente contre cette saloperie de virus. Aussi pour celles et ceux qui servent et assurent notre confort alimentaire ! Ces obscurs, ces sans grade qui, pour une fois, s’illustrent dans la lumière.

L’une des Pensées du jour souligne fort à propos les termes de mes écrits décousus :

« Toutes les tragédies que l’on peut imaginer reviennent à une seule et unique tragédie : l’écoulement du temps. » (Simone Weil)

Monique Bouzou