Pensée du jour 3254

juin 11, 2020

« J’ai toujours pensé, ou soupçonné, que la science-fiction était une mystique d’un genre nouveau, laïque et humaniste, tout entière tournée vers le destin, non plus de l’individu, mais de l’espère entière. »

« Grâce à la BD, nous n’avons plus besoin d’Hollywood. »

« On peut très bien imaginer une histoire en forme d’éléphant, de champ de blé, ou de flamme d’allumette soufrée. »

« Raah ! … Mon arme est coincée sous le carton de protolégumes. »

« Au début de Blueberry, je me suis choisi Jean-Paul Belmondo comme avatar fantasmé de moi-même. Il incarnait une agilité féline, décontractée, américaine, un charme gouailleur et sinueux, une sorte de Michel Simon jeune et athlétique, au service de films d’avant-garde. L’antithèse d’un Alain Delon. »

« La route sera longue jusqu’à l’Ile de Ré et le doux repos des vacances, je pense à toutes les rumeurs qui courent sur ces bandes de computeurs-garou, ces rassemblements de tortureurs-rendus-fous-par-la-drogue et de malin-malins-et-demi ! Les embuscades des petits rosseurs des pauvres ! … Des empêcheurs de passer ! … Des pollueurs d’espoir ! Et je ne parle même pas de Marie-Thérèse Kowalski la Châtreuse de Parme et son gang des fausses fractures. Et tous ces amateurs qui veulent se faire un nom et les glissades, les bourrasques, les mauvaises herbes, les microbes et les bactéries mutantes… Ah… Nous vivons dans une drôle d’époque ! Les Dieux sortent de leur réserve, ne se maitrisent plus, et donnent toutes sortes de soucis aux statisticiens ! »

(Jean Giraud – Gir – Moebius)


Photo insolite : Bientôt, de nouvelles rubriques 13…

mai 28, 2020

Deux exemples, entre autres car elles foisonnaient, de revues S.F vintage des années 50 qui ont agrémenté mon enfance et inculqué deux hobbies qui ne m’ont jamais quitté : le dessin et la Science-Fiction…

Meteor 001…

Sidéral 001…


Photo insolite : Hommages à Tintin 002…

mai 7, 2020

Hommages à Tintin 003…

Hommages à Tintin 004…


Au jour le jour : Une pensée d’un fan…

février 11, 2020

Claire Brétécher


Au jour le jour : Recherche Groo n°75

novembre 2, 2013

Sergio Aragones Groo the Wanderer 75

Sergio Aragones Groo the Wanderer 75 (le seul qui manque à ma collection !)


Le meilleur du Net : One Piece par Boulet

mars 29, 2012

Leçon, assez éblouissante, de l’exécution d’un dessin à main levée, sans aucun crayonné préparatoire ! Chapeau !

http://www.youtube.com/watch?v=fWaTn71JLNc&feature=share

Après avoir vu la vidéo de la réalisation du dessin,  Cliquez 2 fois sur l’image du résultat final ci-dessus pour voir les détails !


Dessinateur : Merci Monsieur Moebius !

mars 11, 2012

Un bel hommage qui résume tout !

http://mister-jacq.blogspot.com/2012/03/merci-monsieur-moebius.html

Souvenirs : 4 octobre 2003 à BUC – Dédicaces Jean Giraud (Photos André Bouzou)


Dessinateur : Mort du dessinateur Jean Giraud, alias Gir, alias Moebius

mars 10, 2012

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/03/10/mort-du-dessinateur-jean-giraud-alias-moebius_1656000_3246.html

Il était et restera mon dessinateur préféré, le maître de tous.

J’ai quasiment tous ses livres ainsi que des milliers de dessins sur mon ordinateur. Ses œuvres aux styles innovateurs et multiples resteront à jamais comme des modèles pour les générations futures.

Adieu l’artiste !


Dessinateur : Sergio Aragones 2

mars 10, 2011

Je vous ai déjà parlé de ce dessinateur : https://bouzou.wordpress.com/?s=Aragones

Je viens de tomber sur une mine d’or concernant cet auteur prolifique : un site répertoriant la quasi-totalité des scans de ses BD (en particulier presque toute la série des « Groo ») !

http://www.picketfence14.com/comics/Aragones%20-%20Groo%20Series%20%28New%29/

(double clic sur les dessins !)


Le meilleur du Net : 300 Freaky Monsters

octobre 24, 2010

Un nouveau monstre par jour, par Zéphirin Zéfirelli

http://lorgie.com/300freakymonsters/


Dessinateur : Peter de Sève, illustrateur américain

juin 20, 2010

Né à New York City, New York en 1958.

Créateur de personnages pour de nombreux films d’animations, Peter de Sève se découvre très jeune une passion pour les bandes dessinées. Non content de les collectionner, il s’exerce lui-même au dessin, talent qu’il développe ensuite à la Parsons School of Design. Influencé par deux cents ans d’illustrations américaines et européennes, il voit ses dessins publiés dans des magazines prestigieux tels que Time ou Newsweek, et réalise notamment des couvertures pour le New Yorker.

Peter de Sève diversifie son travail, en témoigne aussi sa conception d’affiches pour des spectacles de Broadway. Mais c’est dans le cinéma d’animation, en pleine révolution à la fin des années 1990, que le dessinateur donne libre cours à son imagination, récompensée en 2002 par le Hamilton King Award de la Society of Illustrators. Disney, DreamWorks ou même Pixar se l’arrachent. Peter de Sève crée ainsi, entre autres, les personnages du ‘Bossu de Notre Dame ‘, du ‘Prince d’Egypte ‘ ou encore de ‘1001 pattes. Son talent de dessinateur saute une nouvelle fois aux yeux lorsque les personnages de ‘L’Age de glace ‘ prennent vie à l’écran dans les trois volets que compte la série. Depuis plus de vingt ans de carrière, Peter de Sève émerveille son public grâce à un univers visuel original et attachant.

Dailymotion – Leçon de dessin avec Peter De Sève – une vidéo Cinéma :

http://www.dailymotion.com/video/x9qe4r_lecon-de-dessin-avec-peter-de-seve_shortfilms


Dessinateur : Maëster

mars 8, 2010

La Grande Tambouille de Maëster

« L’actualité est indigeste… Je l’accommode à ma sauce… »

Le Blog d’un excellent dessinateur !

http://maesterbd.wordpress.com/



Dessinateur : Edika 2

juillet 9, 2009

Curieusement, c’est le dessinateur qui a le plus de visites sur le Blog !

Pour les amateurs, donc, une nouvelle couche de dessins du maître !

edika016mp

edika11

edika ougl Renato coiffeur pour  dames

yeux edika saucisse


Dessinateur : Franquin

janvier 5, 2009

Né le 3 janvier 1924 à Etterbeek (Bruxelles, Belgique), André Franquin, après une année de cours de dessin à St-Luc (Bruxelles), entre en 1944, alors âgé de 20 ans, en tant qu’animateur au studio de dessins animés CBA.

franquin1

Durant ses courtes années d’animateur, il rencontre Peyo, le créateur des Schtroumpf , Eddy Paape, celui de Luc Orient , et Morris, celui de Lucky Luke . C’est ce dernier qui le présente à Jijé, père de Spirou . En 1946, Jijé lui cède le personnage, emblème du journal Spirou après un bout d’essai concluant parut dans l’Almanach Spirou de 1947. Le Personnage fut créé en 1938 par le Français Robert Velter (plus connu sous « Rob-Vel ») qui, une fois mobilisé, ne parvenait plus à faire parvenir à temps ses planches en Belgique.

spirou

Franquin n’a pas seulement repris le personnage de Spirou, il a aussi ajouté sa griffe et, de peur de ne pas faire rire, il insère des gags »pour être sûr ». Il affine aussi Fantasio, l’ami farfelu de Spirou , le village de Champignac , et surtout le travail sur des personnages tels que le comte Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas de Champignac, Zorglub et dans « Spirou et les Héritiers » (1952) apparaît le Marsupilami de Palombie, qui accompagnera Spirou et Fantasio dans toutes les aventures dessinées ensuite par Franquin.

spirou-z marsupilami

1955 voit une dispute entre Dupuis et Franquin à cause de droits d’auteurs sur un album. Celui-ci entre alors aux Éditions Le Lombard et y signe un contrat de 5 ans. Il crée Modeste et Pompon pour le journal Tintin.

modeste-pompon

Il se réconcilie avec Dupuis et retourne aux ateliers de Marcinelles. Cependant il continue à travailler pendant quatre ans chez Le Lombard. De nature paresseuse, il crée son double et en fait un héros bien à part dans la bande dessinée, Gaston Lagaffe, qui voit le jour le 28 février 1957.

gaston01 gaston02

Dans « Le Trombone illustré« , une publication de 30 numéros accompagnant le journal Spirou , il fait part de ses « Idées noires » qui paraîtront plus tard dans « Fluide glacial » .

trombonne

mitre-railleuse-01 idees-noires

monstre

A partir de 1987, avec Batem au dessin, Franquin conçoit une série d’albums parus chez Marsu-Productions avec, comme héros, le Marsupilami dont il avait gardé jalousement les droits. Le 27 novembre 1996, Marsu-Productions propose un nouvel album de Lagaffe assemblant une série de planches parues dans « Spirou » et jamais éditées en album.

À 73 ans, le dimanche 5 janvier 1997, Franquin devenu l’un des pères fondateurs de la bande dessinée belge quitte discrètement la scène du 9ème Art. Il nous laisse ainsi seul avec des héros bien sympathiques et un recueil de signatures farfelues, « Signé Franquin« .

signature1



Dessinateur : Edika

novembre 29, 2008

Édika, de son vrai nom Édouard Karali, est un dessinateur et scénariste français de bandes dessinées humoristiques, né le 17 décembre 1940 à Héliopolis en Egypte.

edika-01

Il a tout d’abord travaillé dans la publicité, en Égypte, et a déménagé en France lorsque ses premiers dessins furent publiés dans Pilote, Charlie Mensuel et Psikopat (le magazine de son frère, Paul dit Carali, qui est également dessinateur).

edika-02 edika-03

Il est principalement connu pour ses nombreuses contributions au magazine Fluide Glacial.

edika-04 edika-05

Edika se spécialise dans l’humour non-sens, avec une bonne dose de scatologie et de sexe. Dépourvues de scénario et improvisées case par case, ses histoires se caractérisent aussi fréquemment par une absence volontaire de chute, l’incapacité supposée d’Édika à trouver une chute satisfaisante étant elle-même prétexte à gags.

edika-06 edika-07

Édika aime se mettre lui-même en scène dans ses histoires, sous la forme très caricaturée de Bronsky Proko et de sa famille (sa femme Olga, son fils (Paga)nini et sa fille Georges). Son chat, le fameux Clark Gaybeul (en référence à Clark Gable), est également un personnage extrêmement récurrent. Ce dernier porte tout le temps des slips de marque « Grande Barque », en référence à une célèbre marque de sous-vêtements Petit Bateau. Bon nombre d’histoires se passent au sein même de la rédaction de Fluide Glacial.

edika-08

edika-09


Dessinateur : Cabu

novembre 19, 2008

Jean Cabut, mieux connu sous le pseudonyme de Cabu, est né en 1938 à Chalons-en-Champagne, Il suit des études artistiques à Paris et commence sa carrière professionnelle de dessinateur dès 14 ans pour « l’Union’ de Reims« . C’est dans les rangs de l’armée française qu’il vit la guerre d’Algérie, durant laquelle il dessine dans Bled, une publication militaire.

01-cabu

En 1960, il entre à ‘Hara Kiri‘. Deux ans plus tard, il travaille à Pilote sous la houlette de René Goscinny, le temps d’une « Potachologie Illustrée » et « Ce qu’il ne faut pas faire… » Là apparaît celui qui deviendra son personnage fétiche, Le Grand Duduche, inspiré de ses souvenirs de collégien.

02-duduche01 03-duduche021

Cabu fait ses premiers pas de reporter dessinateur dès 1969. Il devient alors l’un des piliers de ‘Charlie Hebdo‘ (dont il est toujours directeur artistique). A la fin des années soixante-dix, Cabu imagine un nouveau personnage – la méchante ‘Catherine’ – pour le compte des éditions Square.

04-charlie-no338 05-charlie-no4741

06-canard01 07-canard02

08-canard03 09-canard04

10-canard05 12-parker

Caricaturiste accompli et dessinateur politique, écologiste, antimilitariste, libertaire et démocrate, Cabu est aussi un travailleur acharné qui continue de travailler toutes les semaines pour ‘Charlie Hebdo‘ et ‘le Canard Enchaîné‘ et d’innombrables publications.

Cabu est le père du chanteur Mano Solo.

11-paris


Dessinateur : Dubout

novembre 12, 2008

Albert Dubout est né le 15 mai 1905 à Marseille (mort en 1976). Après des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier, Il monte à Paris à 17 ans. Ses premiers dessins sont sortis dans L’Écho des étudiants de Montpellier en 1923. Dessinateur hors normes, il a marqué plusieurs générations par ses dessins humoristiques : ses foules, ses chats, sa « grosse bonne femme et son petit bonhomme »…

dubout-en-train2

truands1Il illustre près de quatre-vingts ouvrages dont dix huit recueils de dessins. Parmi lesquels les livres de Boileau, Beaumarchais, Mérimée, Rabelais, Villon, Cervantes, Balzac, Racine, Voltaire, Rostand, Poe, Courteline et simultanément des textes officiels (codes de la route, des impôts…), de nombreux livres (dont les « San Antonio »). Ses dessins pour le « Clochemerle » de Gabriel Chevallier sont particulièrement savoureux.

panurge knock3

Il collabore à divers journaux et revues dont Le Rire, Marianne, Eclats de Rire, l’Os libre, Paris-Soir, Ici Paris

kama-soutra1 le-rire1

Il réalise aussi des affiches de cinéma et de théâtre ainsi que des décors. Il travaille dans la publicité, fait de la peinture à l’huile (il a réalisé 70 tableaux), et dessine de nombreuses couvertures de livres et des pochettes de disques.

chats puisatier

tauromachie cape-de-parade



Dessinateur : Jack Davis

novembre 7, 2008

Jack Davis, dessinateur américain né le 2 décembre 1924 à Atlanta (Georgie). Il débute réellement pendant son service militaire entre 1945 et 1947 en créant Boondocker pour la revue Navy News. Après quelques travaux publicitaires, il travaille comme assistant sur les séries Mark Trail de Ed Dodd et The Saint de Mike Roy, tout en suivant les cours du soir de l’Art Student League. Il se révèle à partir de son arrivée chez E. C. Comics en 1951, en collaborant à toutes les revues d’horreur, d’aventure et de science-fiction de l’éditeur. On le trouve aussi au sommaire de Mad dès le lancement de la revue en 1952 par Harvey Kurtzmann qu’il retrouvera comme scénariste à partir de 1956 sur la série Little Annie Fanny publiée dans Playboy. Capable d’adapter son graphisme à l’humour, l’aventure ou la caricature, il a influencé un grand nombre de dessinateur, dont Moebius et Philippe Vuillemin.

davis-jack-01 davis-jack-02

davis-jack-03 davis-jack-04


Dessinateur : Crumb

novembre 1, 2008

Robert Crumb est un dessinateur de bande dessinée américain, né à Philadelphie le 30 août 1943. C’est l’une des figures de proue de la bande dessinée underground depuis les années 1960.
Quand le mouvement hippie se développait, il arriva à San Francisco et rencontra de nombreux dessinateurs comme Gilbert Shelton et Spain Rodriguez.
Il publia ses premiers dessins dans les Zap Comix en 1967, mais sa passion pour la bande dessinée est plus ancienne. Avec son frère cadet Maxon et sous l’influence de son aîné Charles, il dessine énormément et très tôt.

Ses héros les plus célèbres sont Fritz le chat (Fritz the Cat), un chat paillard, et Mister Natural, gourou cynique, Il a également dessiné des pochettes de disques, dont la plus célèbre est Cheap Thrills de Big Brother and the Holding Company avec Janis Joplin.

Son style est inspiré par celui du graveur William Hogarth mais aussi par les dessinateurs classiques de la bande dessinée américaine. Ses thématiques, très souvent caricaturées, sont d’une grande richesse. Il est tout d’abord le Jean Jacques Rousseau de la bande dessinée, confessant ses inhibitions, ses fantasmes, ses difficultés relationnelles, ses frustrations, ses aigreurs, bref tout ce qu’il peut y avoir de minable dans la condition d’homme. Son manque de complaisance et son honnêteté sont totales et le font rejeter par un certain public qui trouve l’exposition de certaines réalités ou de certaines fantaisies bien trop obscènes.



Dessinateur : Cézard

octobre 26, 2008

Jean Cézard, dessinateur et scénariste de bande dessinée né le 23 mars 1924 à Membrey (Haute-Saône) et mort le 8 avril 1977.
Auteur prolifique de la période de l’après guerre, essentiellement dans Vaillant et Pif gadget, il exerça ses talents aussi bien dans le genre réaliste que dans le genre comique mais demeure surtout connu pour quelques uns de ses personnages dont son trait précis, détaillé et tout en rondeur, soulignait parfaitement le caractère humoristique : Kiwi, Arthur le fantôme justicier, Les Rigolus et les Tristus, Surplouf le petit corsaire.

Jean Cézard était également un merveilleux coloriste dont l’art parfaitement maîtrisé et nuancé était sans pareil. Il est curieusement moins fameux que des dessinateurs tels que Greg, Tabary ou Uderzo avec lesquels son dessin s’apparente pourtant beaucoup et rivalise sans difficulté. Ceci donne à penser qu’il lui aura peut-être manqué le scénariste de talent qui aurait su le mettre en valeur.