Pensée du jour 2629

juillet 18, 2018

« Quand on compose de la musique, on est à l’intérieur de soi. »

« Effacer le temps et surfer sur le présent. »

« Les étrangers qu’on préfère, c’est les étrangers de couleur, parce qu’on les repère de loin. »

« La chanson est l’Art de l’Instant. »

« Pour réussir il faut un quart de savoir, un quart de faire, un quart de savoir-faire, un quart de faire savoir. »

« La vie est une succession de paragraphes qui finissent tous par un point d’interrogation. »

(Charlélie Couture)

Publicités

Pensée du jour 2628

juillet 17, 2018

« L’enfance a ses odeurs. »

(Jean Cocteau)

« Les odeurs n’ont pas de sexe. »

(Jacques Cavalier)

« Notre langage ne vaut rien pour décrire le monde des odeurs. »

(Patrick Süskind)

« Odeurs, couleurs, saveurs, Le même songe, Colombes dans l’ailleurs Du roucoulement. »

(Yves Bonnefoy)

« Les odeurs, comme les sons musicaux, sont de rares sublimateurs de l’essence de la mémoire. »

(George du Maurier)

« Le mariage c’est un échange de mauvaise humeur le jour et de mauvaises odeurs la nuit. »

(Sacha Guitry)

« Nous vivons avec nos défauts comme avec les odeurs que nous portons : nous ne les sentons plus ; elles n’incommodent que les autres. »

(Marquise de Lambert)

« Les affaires de désir ont lieu dans le nez : buée, fumée, rosée, ondes, particules, répulsions ou attractions invisibles, odeurs en creux et limaille en l’air. »

(Philippe Sollers)


Pensée du jour 2627

juillet 16, 2018

« La vie est faite d’illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité. »

« Si les cœurs étaient clairs, le monde serait clair. »

« Un bon mari ne se souvient jamais de l’âge de sa femme, mais de son anniversaire, toujours. »

« La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d’autrui. »

« Tout le temps vivre, à la longue, c’est mortel. »

« L’humour est une manière de parler à côté du sujet, de viser exactement, non la cible, mais sa banlieue, de plaider le faux pour dire le vrai. »

(Jacques Audiberti)


Pensée du jour 2626

juillet 15, 2018

« Honni soit qui manigance. »

(Coluche)

« Le mari ne se doute point de la manigance, voilà ce qui est de bon. »

(Molière)

« Laissez donc, je sais toute la manigance : il ne vous écrit pas, vous ne lui écrivez pas, et pourtant vous êtes en correspondance. »

(Picard)

« L’éloquence, nullement synonyme d’intelligence, est trop souvent utilisée comme outil de manigance. »
(Daniel Desbiens)

« L’evesque leur baille en main le calice et la patene  ; l’archidiacre, la burette avec l’eau, et telles manigances de leur fripperie. »

(Calvin)

« On aura beau tout savoir, tout manigancer, tout organiser, tout manipuler, penser à tout, le sexe nous déborde. »

(Philip Roth)


Pensée du jour 2625

juillet 14, 2018

« L’opinion publique est souvent une force politique, et cette force n’est prévue par aucune constitution. »

« Il n’est aucun problème humain qui ne puisse trouver sa solution, puisque cette solution est en nous. »

« Cet insupportable gêneur qu’est l’Homme… »

« L’opération revient, en général, à faire payer le contribuable au lieu de l’usager. »

« L’Humanité est vouée au progrès à perpétuité. »

« Le but de l’économie n’est pas le travail, mais la consommation. »

(Alfred Sauvy)


Pensée du jour 2624

juillet 12, 2018

« La littérature est une drogue dure. »

(Denis Bélanger)

« La drogue est le nomadisme de l’exclu. »

(Jacques Attali)

« C’est une bonne drogue que la science ; mais nulle drogue n’est assez forte pour se préserver sans altération et corruption. »

(Michel de Montaigne)

« L’amour c’est comme la drogue, cela crée une accoutumance ! »

(Jacqueline Morin)

« Je suis devenu acteur car c’est moins dangereux que de vendre de la drogue. »

(Jamel Debbouze)

« Je suis souvent seul dans la vie, mais sur scène jamais… Ma drogue à moi, c’est le public. »

(Johnny Hallyday)

« La drogue a fait cent morts en France l’année dernière, l’alcool cinquante mille ! Choisis ton camp, camarade ! »

(Coluche)

« Louable de surveiller la circulation de drogue dans les HLM, mais ne devrait-on pas également se préoccuper de la consommation de pastis dans les commissariats ? »

(Guy Bedos)


Pensée du jour 2623

juillet 11, 2018

« (Daniel Cohn-Bendit) : Montauban où votre papa Erich et votre maman Herta (une femme qui a le goût des choses simples) se sont réfugiés pour échapper au régime nazi, un régime qui est un cran au-dessus du régime Dukan en termes de sévérités. »

« Que l’on soit ministre, styliste, grand chef étoilé, petit roi sans gloire, homme, femme, ancien homme devenu femme, que l’on ait trop d’argent ou plus assez de cheveux, que l’on soit très connu ou un peu moins, que l’on soit altruiste ou misanthrope, enflure ou chic type, que l’on soit resté en France ou que l’on ait traîné ses semelles aux quatre coins du Monde, c’est une drôle de chose à la fin que de vivre, et chacun s’y débrouille comme il peut. »

« C’est un drôlement joli verbe aussi « Jouir », ça rappelle de bons souvenirs. Comme « Rire », comme « Rêver ». Comme « Honorer » ou comme « Charber », « Cabuir », « Tignouser », et « Wolinskir. » Ce sont de grands verbes insolents et courageux. Qu’il faudra continuer de conjuguer encore longtemps, à tous les temps et à tous les modes de l’indicatif, du conditionnel, du subjonctif. Et de l’utopique. »

« Depuis tout petit, je suis bercé par la nostalgie de ces années-là, l’année de la libération, de la jeunesse, du foutoir, l’année des amours à chaque coin de rue et des révolutions à chaque coin d’œil. Je rêve de vivre ça un jour, moi aussi. Mais à chaque fois je les rate. Mai 68 ? Pas né ! Grandes grèves de 95 ? Trop petit ! Manif pour tous ? Trop contre ! »

« Alors moi le FN je ne suis pas spécialiste, non moi j’avais pris EPS au lycée. »

(Vincent Dedienne)