Pensée du jour 2425

décembre 17, 2017

« L’idée de commencer l’avait toujours beaucoup plus séduit que celle de continuer. »

« Danglard, vous croyez toujours que je ne fous rien sous prétexte que je ne fous rien. »

« Je tutoie toujours les grands principes. C’est un principe. »

« La poésie, ça sert surtout à compliquer les choses, non ? Mais peut être qu’en les compliquant, on les comprend mieux. Et en les comprenant, on les simplifie. Au bout du compte. »

« La frustration fait bouger le monde. »

« Il n’y a que deux choses qui délassent vraiment. Rire, ou faire l’amour. »

(Fred Vargas)

Publicités

Pensée du jour 2424

décembre 16, 2017

« L’approche est toujours plus belle que l’arrivée. »

(Henri-Frédéric Amiel)

« Qui néglige la musique ignore l’approche du sublime. »

(Louis Nucera)

« L’approche de la mort terrifie, mais si le nouveau-né avait conscience de l’approche de la vie, il serait tout aussi terrifié. »

(Charlie Chaplin)

« Ce monde ne fait que rêver, il approche de sa fin. »

(François Rabelais)

« Dès qu’on approche un être humain, on touche à l’inconnu. »

(Édouard Estaunié)

« L’homme est ainsi fait qu’il ne peut s’empêcher de taper dans un ballon qui approche. C’est dans le sang. Et quand un ballon s’éloigne, il se met à courir après. »

(Arto Paasilinna)


Pensée du jour 2423

décembre 15, 2017

« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent. »

« Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne reste plus qu’à chanter. »

« Réfléchir, c’est à dire à écouter plus fort. »

« Toutes les choses qu’on ferait volontiers, qu’il n’y a aucune raison apparemment pour ne pas faire et qu’on ne fait pas ! Ne serait-on pas libre ? »

« Elle est si con la lune. Ça doit être son cul qu’elle nous montre toujours. »

« Au commencement était le calembour. »

« L’habitude est une grande sourdine. »

« Mais que foutait Dieu, avant la création ? »

(Samuel Beckett)


Pensée du jour 2422

décembre 14, 2017

« La victoire aime l’effort. »

(Catulle)

« L’effort librement consenti rend libre. »

(Louis Nucera)

« Chacun vaut ce que valent les objectifs de son effort. »

(Marc-Aurèle)

« Nous sommes si peu capables d’effort pour comprendre les autres. »

(Jules Renard)

« Ce que l’on apprend par l’effort reste toujours ancré plus longtemps. »

(Luc Lecompte)

« Proportionner la jouissance à l’effort et l’assouvissement au besoin. »

(Victor Hugo)


Pensée du jour 2421

décembre 13, 2017

« Notre vie vaut ce qu’elle nous a coûté d’efforts. »

« L’épreuve ne tourne jamais vers nous le visage que nous attendions. »

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai, mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

« Il ne sert de rien à l’homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre. »

« Sous la couche épaisse de nos actes, notre âme d’enfant demeure inchangée ; l’âme échappe au temps. »

« La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. »

(François Mauriac)


Pensée du jour 2420

décembre 12, 2017

« Le libre arbitre est la condition de la certitude. »

(Maurice Schumann)

« Un seul arbitre au monde est incorruptible : celui que vous essayez d’acheter. »

(Loi de Murphy)

« Le libre arbitre des hommes consiste à choisir la femme qui décidera à leur place. »

(Bernard Werber)

« Un arbitre est chargé de couper la poire en deux au moyen du fil à couper le beurre. »

(Auguste Detoeuf)

« Le libre arbitre n’est pas à l’usage exclusif des arbitres de catch à treize et de rugby à quatre. »

(Pierre Dac)

« L’arbitre de football aimait tellement sa profession que chaque fois que sa femme le trompait, il lui montrait un carton jaune… »

(Roger Pierre)


Pensée du jour 2419

décembre 11, 2017

« Qu’est-ce que l’inspiration ? C’est d’avoir une seule chose à dire, que l’on n’est pas fatigué de dire. »

« L’homme se connaît d’autant moins qu’il se regarde davantage. »

« Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n’avaient changé de sens ; et les sens, de mots. »

« Qui veut se connaître, qu’il ouvre un livre. »

« Tous les critiques sont justes. Il ne reste qu’à les comprendre. »

« Un savant, c’est quelqu’un qui sait des choses qu’il faudrait savoir mieux que lui pour être sûr que ce n’est pas un imbécile. »

« Le verbalisme, c’est la pensée des autres. »

« J’espère vivre jusqu’à ma mort. »

(Jean Paulhan)