Pensée du jour 2937

juin 16, 2019

« Sentiment. Sensation digérée. »

(Adrien Decourcelle)

« La parole remet la pensée en sensation. »

(Antoine de Rivarol)

« Plaisir : sensation d’un accroissement de puissance. »

(Friedrich Nietzsche)

« La réalité n’est qu’une sensation collective. »

(Jane Wagner)

« L’homme ajoute à toute sensation une autre sensation aussitôt qu’il commence à penser. »

(Novalis)

« Le mépris de la sensation est un parricide pour la pensée. »

(Françoise Parturier)


Pensée du jour 2936

juin 15, 2019

« – Pourquoi le fou a t-il jeté sa montre par la fenêtre ? – -Parce qu’il voulait voir s’envoler les minutes. »

« Quand j’étais petit, j’emportais toujours un maillet de croquet chez le dentiste. Je ne m’en suis jamais servi mais enfin je savais que je l’avais. »

« Être différent, c’est pas forcément être malheureux. »

« Il est plus saint de donner que de recevoir, vous savez. »

« Elle est tellement moche que quand sa mère l’a accouché elle a crié « Oh ! Quel trésor ! » puis elle l’a enterré. »

« C’est moche de ne pas réaliser ses rêves. Et puis parfois, quand on les réalise, c’est encore pire. »

(Howard Buten)


Pensée du jour 2935

juin 14, 2019

« L’acte est vierge, même répété. »

(René Char)

« Un sexologue vierge n’est qu’un théoricien des parties. »

(José Artur)

« L’homme cherche, la vierge attend, la femme attire. »

(Victor Hugo)

« Ce que les hommes désirent, c’est une vierge qui soit putain. »

(Edward Dahlberg)

« Avec une vierge, comme tu veux ; avec une veuve, comme elle veut. »

(Proverbe polonais)

« Chacun recèle en lui une forêt vierge, une étendue de neige où nul oiseau n’a laissé son empreinte. »

(Virginia Woolf)


Pensée du jour 2934

juin 12, 2019

« Le plus grand sujet, finalement, c’est la mort. »

« Je trouve que la poésie ne devrait vraiment jamais se traduire. »

« Je suis un acteur pas tellement spontané. Je suis un acteur qui réfléchit. Je serais plutôt un acteur type chat. Les chats ne sont pas spontanés, les chiens le sont. »

« Je voudrais vraiment arriver à un dépouillement total où on entend seulement le texte et l’émotion de celui qui le dit et la musique, et rien d’autre, vraiment je voudrais qu’il n’y est rien d’autre. »

« Ne pleure pas de l’avoir perdue, mais réjouis-toi de l’avoir connue. »

« Avant j’avais peur du cancer. Plus maintenant, j’en ai un ! »

(Jean-Louis Trintignant)


Pensée du jour 2933

juin 11, 2019

« L’union même de la médiocrité fait la force. »

(Homère)

« L’amitié est l’union enrichissante de deux êtres. »

(Père Sertillanges)

« Il n’y a pas d’union plus confortable que d’être mari et femme. »

(Ménandre)

« L’équitation est la plus noble expression d’une union charnelle. »

(Jacques Ferron)

« Les mariages d’aujourd’hui ? Ni union, ni multiplication, mais des additions en attendant la division. »

(Maurice Donnay)

« L’union libre, c’est cela la solution : un adultère sous contrôle. »

(Frédéric Beigbeder)


Pensée du jour 2932

juin 10, 2019

« L’homme doit agir ; à la longue, l’inaction devient monotone. »

« Svevo avait dit : si Dieu est partout, pourquoi devrais-je aller à la messe le dimanche ? »

« Est-ce que les morts reviennent ? Les livres disent que non, la nuit hurle que si. »

« Pas étonnant que je sois désormais incapable d’achever un roman. Pour écrire, il faut aimer, et pour aimer il faut comprendre. »

« Après tout on ne peut pas être à la fois méchant et grand écrivain. »

« La grossesse est l’état idéal pour la lecture. Le monticule forme un superbe repose-livre, presque à hauteur du menton et très pratique pour tourner les pages. »

(John Fante)


Pensée du jour 2931

juin 9, 2019

« Être optimiste est un devoir moral. »

(Karl Popper)

« Le devoir est la nécessité volontaire. »

(Henri-Frédéric Amiel)

« Le sourire est un devoir social. »

(Stéphane Gsell)

« Vivre est un devoir, rien d’autre. »

(Régis Jauffret)

« Moins qu’un devoir de mémoire, nous avons davantage un devoir de vigilance quotidienne. »

(Houda Rouane)

« Devoir ! Ah, je ne puis souffrir ce vilain mot, cet odieux mot ! Il est si pointu, si aigre, si froid. Devoir, devoir, devoir ! On dirait des coups d’épingle. »

(Henrik Ibsen)