Pensée du jour 3154

février 21, 2020

« Il y a quatre types idéals : le crétin, l’imbécile, le stupide et le fou. Le normal, c’est le mélange équilibré des quatre. »

« Nous savons que nous allons vers la mort et, face à cette occurrence inéluctable, nous n’avons qu’un instrument : le rire. »

« La fonction essentielle d’une bibliothèque est de favoriser la découverte de livres dont le lecteur ne soupçonnait pas l’existence et qui s’avèrent d’une importance capitale pour lui. »

« L’important ce n’est pas tellement d’avoir des souvenirs, c’est toujours de régler ses comptes avec eux. »

« Rien ne communique plus de courage au peureux que la peur d’autrui. »

« Laisse parler ton cœur, interroge les visages, n’écoute pas les langues… »

(Umberto Eco)


Pensée du jour 3153

février 20, 2020

« Comme la nature, les bibliothèques ont horreur du vide, et le problème de l’espace est inhérent à la nature même de toute collection de livres. »

(Alberto Manguel)

« Les films sont des collections d’images mortes auxquelles on donne une insémination artificielle.

(Jim Morrison)

« Euclide avait-il raison de définir le nombre : collection d’unités de même espèce ? »

(Voltaire)

« Rien ne rend l’esprit étroit et jaloux comme l’habitude de faire une collection. »

(Stendhal)

« Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit de la faiblesse humaine, la Bible est une collection de légendes honorables, mais toujours purement primitives et néanmoins assez puériles. »

(Albert Einstein)

« Les collectionneurs sont comme les généalogistes. Une partie du plaisir réside dans la découverte de l’origine. »

(Arnaldur Indriðason)


Pensée du jour 3152

février 18, 2020

« On adore Bach, et on croit en lui, sans supposer un instant que sa divinité puisse jamais être mise en question ; un hérétique ferait horreur, il est même défendu d’en parler. Bach, c’est Bach, comme Dieu c’est Dieu. »

« Beethoven avait écrit déjà huit symphonies avant celle-ci. Pour aller au-delà du point où il était alors parvenu à l’aide des seules ressources de l’instrumentation, quels moyens lui restaient ? L’adjonction des voix aux instruments. »

« Il faut de toute nécessité que le virtuose s’efface devant le compositeur comme fait l’orchestre dans les symphonies. »

« Le morceau le plus applaudi passe toujours pour le plus beau. »

« Et nous boirons à nos maîtresses – Dans les crânes de nos amants. »

« Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu’il tue ses élèves. »

(Hector Berlioz)


Pensée du jour 3151

février 17, 2020

« Hypocrite. Celui qui, professant des vertus pour lesquelles il n’a aucun respect, en retire l’avantage d’avoir l’air d’être ce qu’il méprise. »

(Ambrose Bierce)

« Mieux vaut être méprisé et le savoir qu’être méprisé et s’entendre flatter. »

(William Shakespeare)

« Ne me méprise pas tant ! Je ne suis pas pauvre. Le pauvre est plutôt celui qui désire beaucoup de choses. »

(Léonard de Vinci)

« Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise. »

(Jean d’Ormesson)

« A part la droite, il n’y a rien au monde que je méprise autant que la gauche. »

(Pierre Desproges)

« Qui médit de moi en secret me craint ; qui me loue en face me méprise. »

(Proverbe Chinois)


Pensée du jour 3150

février 16, 2020

« J’ai joué à la loterie génétique, et j’ai perdu. »

« Je n’ai pas besoin de photo de toi, j’ai de la mémoire… »

« Quand vous êtes malheureux, on dirait que la société veut que vous le restiez. Définitivement. »

« Je ne sais pas si gourou, au pluriel, ça prend un x, mais ça prendrait bien ma main dans la gueule. »

« Le blé demande du soleil, la betterave demande de la pluie. C’est pratique, ça permet au cultivateur, quel que soit le temps, de pouvoir se plaindre du temps. »

« C’est triste de penser qu’il faut attendre le pire pour enfin comprendre. Pourquoi le bonheur, on le reconnaît seulement au bruit qu’il fait en partant ? »

(Jean-Louis Fournier)


Pensée du jour 3149

février 15, 2020

« Il faut avoir voulu mourir, Maximilien, pour savoir combien il est bon de vivre. »

(Alexandre Dumas)

« Mieux vaut vivre accidentellement que de mourir sans savoir pourquoi ! »

(Eugène Cloutier)

« Mourir, ça n’est pas bien malin ; ce qu’il te faudrait, c’est savoir vivre. »

(Maxime Gorki)

« On se plaint de ce que l’on voudrait avoir. Drôle de mentalité ! Se contenter, ce n’est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l’on a, c’est un savoir vivre. »

(Olivier de Kersauson)

« Savoir vivre n’a rien à voir avec le savoir-vivre. Savoir vivre, c’est suivre simplement l’inspiration du moment et cesser d’avoir peur de dire ce qui est. »

(Oscar Lalo)

« Il fallait savoir perdre, savoir renoncer, c’était la seule façon de survivre. »

(Marie Nimier)


Pensée du jour 3148

février 14, 2020

« Il n’y a rien de tel dans la vie que le vrai bonheur la plus juste définition qu’on en ait donnée est celle-ci : c’est un acquiescement tranquille à une douce illusion. »

« Il y a eu des femmes célèbres dans toutes les sectes philosophiques mais rien n’a égalé le mérite des pythagoriciennes : il fallait se taire et garder le secret. »

« Ceux qui parlent sans cesse de leur santé ressemblent aux avares qui entassent toujours de l’argent sans avoir jamais l’esprit d’en jouir. »

« Je suis persuadé que chaque fois qu’un homme sourit et mieux encore lorsqu’il rit, il ajoute quelque chose à la durée de sa vie. »

« Le savoir est le dictionnaire des sciences ; mais le bon sens est leur grammaire. »

« Si la cause est bonne, c’est de la persévérance. Si la cause est mauvaise, c’est de l’obstination. »

(Laurence Sterne)